Louise Bourgeois

Publié: mars 8, 2010 dans Couleur Femme, La Forge
Tags:

Soirée lecture à La Forge le samedi 6 mars 2010

Vous n’y étiez pas ? Dommage…

Dommage car vous auriez vécu un moment de partage intellectuel plein d’empathie et d’exigence. Après un moment de convivialité passé dans le foyer de La Forge –et qui préludait à un débriefing gourmand signé Fan, nous avons gagné le premier étage et nous sommes assis dans le clair obscur de la bibliothèque.

Dominantes noires et rouges. Sculptures. Fraternité des livres. Cloisonnés au plafond enchâssant des scènes de la forêt traversées d’êtres malicieux. Sièges hétéroclites et un peu spartiates. Une ambiance chaude, à la fois festive et studieuse. Une lampe articulée dessine un rond de lumière sur un bureau où s’alignent quelques ouvrages choisis. Devant le bureau, deux tableaux sur bois illustrent le thème récurrent du lieu, une reine, un roi et l’invisible barrière de leur solitude respective. Un rétroprojecteur diffuse une lumière blanche derrière un paravent obscur. Au fond de la pièce, en fond d’écran, la photo de Louise Bourgeois. Son beau visage ridé aux traits fermes, au regard droit. Le conférencier n’est pas rébarbatif ; le regarder et le voir bouger dans l’espace donnent envie de savoir ce qu’il a à dire d’une femme connue surtout des gens cultivés.

Lui-même artiste plasticien, Laurent Jaffrenou a sculpté pour nous le portrait de Louise Bourgeois. Son choix -textes, sculptures, dessins- nous a permis d’aborder les racines de sa démarche créative. Elle y parle de son travail, des matériaux qu’elle utilise, du rapport profond qui existe entre l’être intérieur et la main, de l’importance  de réminiscences qu’on pourrait croire anecdotiques et qui imprègnent totalement l’œuvre aboutie. Louise Bourgeois a seulement conscience d’une urgence vitale : au terme d’une élaboration intérieure qu’elle-même ignore, elle doit formaliser un objet qui la protège de sa propre destruction. Elle ressent la nécessité d’agir pour n’être pas dominée par les frustrations et les chagrins de l’enfance. Elle ne regarde pas vers son passé. C’est son passé qui se manifeste à elle pour être sculpté et dessiné afin que demain puisse advenir et qu’elle ne soit pas emprisonnée, empoisonnée par des souvenirs douloureux. Par l’œuvre d’art, elle se rend apte à accueillir le présent et à aspirer à être à demain. C’est au prix d’un travail sur soi-même qu’elle peut appartenir réellement au monde et se tourner vers les autres avec une curiosité toujours renouvelée.

Un feston sonore illustre la lecture ; Louise Bourgeois fredonne des comptines. La voix est voilée par l’âge mais l’intention est là : le décalage entre l’ampleur d’une œuvre intimidante et la joie malicieuse qui l’a accompagnée. Au terme de la lecture, chacun, chacune, artiste ou non, se pose la question de son propre positionnement. Tous nous entendons presque douloureusement l’injonction de Louise Bourgeois d’être à jour, de vivre joyeusement le présent, libres des entraves des vieilles blessures. En fait l’injonction se résume à ceci : faites donc de votre vie une œuvre d’art !

FEM, mars 2010

A propos de Louise Bourgeois:

Quelques unes  de ses oeuvres présentées sur une musique d’Erik Satie : http://www.youtube.com/watch?v=NXq2tBDH9YM

Un reportage en anglais: http://www.youtube.com/watch?v=JMdWNwOWnng

A propos de la Forge sur ce même Blog: https://leszateliersdelatetedebois.wordpress.com/creations/florence-marie-la-forge/

LA FORGE- 25, rue de la Foulerie – 14600 Honfleur
Tél : 02 31 89 49 39


Publicités
commentaires
  1. Eh oui bien dommage d’avoir raté ce moment, mais je ne pouvais pas rater les 50 ans de ma soeur en Bretagne… Patrice LB

  2. MGP dit :

    Merci pour ce témoignage si bien écrit qui retrace à la perfection l’atmosphère de La Forge ce soir-là. Belle soirée et bravo Laurent pour cette performance émouvante pour vous, mais aussi pour tous ceux qui étaient présents !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s