Une cuisine… « A travers le miroir »

Publié: janvier 30, 2011 dans Couleur Femme, Paroles paroles
Tags:

Première à Honfleur!  Aux greniers à sel, dans le cadre du premier festival « Paroles, paroles… » la Compagnie « A travers le miroir » a présenté sa nouvelle création, le samedi 8 mai 2010

Et c’est reparti en 2011  pour une tournée en pays d’Auge…

Cormeilles: Samedi 12 février – 20h30 –

http://www.normandie-accueil.fr/v2/agenda-detail.php?id=1437

Equemauville: mercredi 6 avril – 20h30

http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-La-compagnie-A-travers-le-miroir-joue-mercredi-_14333-avd-20110404-60205778_actuLocale.Htm

Ouest France, 7 avril 2011.   La compagnie A travers le miroir a fait salle comble à Equemauville

Difficile de trouver une place, mardi soir, dans la salle communale d’Equemauville. La compagnie du Miroir (Honfleur) a fait salle comble pour sa nouvelle représentation de «La cuisine» de Vanessa Simon-Catelin. Environ deux cents personnes ont applaudi cette œuvre chorale sur l’amour et l’infidélité. Cette soirée, sur laquelle planait l’ombre d’Erik Satie souvent évoqué dans le texte, s’inscrivait dans le cadre du festival « Paroles Paroles » qui se poursuit jusqu’à dimanche à Honfleur.

Quant à La Compagnie du Miroir, elle rejoue « La cuisine » vendredi 22 avril à 20 h 30 dans la salle des fêtes de Touques (entrée : 5 €).

Touques: vendredi 22 avril – 20h30.

LA CUISINE  – Bavardages sur l’infidélité.

Pièce écrite par Vanessa Simon Catelin, mise en scène collective soutenue par Isabelle Mountain et Bernard Vercier.

Un groupe d’amis se retrouve à la campagne pour le week-end. Tous vont et viennent en cuisine et s’y dévoilent. Peu à peu, ce lieu devient le théâtre de leurs vies.

Et comme dans une chanson des « Rita Mitsouko »…

Camille attend désespérément des nouvelles d’Olivier, toujours absent. Lise rêve d’un Amour moins petit, pourtant Paul l’aime tant. Aline s’enferme dans ses lectures pour oublier son célibat. Virginia veut tout dominer et maîtriser, même Rod son nouvel amant qu’elle n’a pas l’intention de laisser filer…  Emilienne écrit en attendant secrètement le corsaire qui l’arrachera à sa vie sage et rangée . Swanie la parfaite recommencerait bien à fumer, mais en cachette… Pour échapper à Erik, son homme qui a deux grandes passions : sa femme et Satie, le compositeur. En dépit de l’amitié qui  lie Vanina à ses amis, elle tente toute la soirée d’échapper à leur compagnie pour vivre enfin ce qu’elle croit être sa nouvelle passion : Jacques qu’elle vient de rencontrer sur Meetic.fr.

C’est par une mise en dialogues entrecoupée de chansons françaises plus ou moins connues que l’auteur s’amuse à conter l’histoire, ou plutôt les histoires de ces  personnages. Comme un cliché photographique,  cette pièce présente un instant du quotidien des couples… Les discours ne sont pas plus cohérents et linéaires que la vie, mais mettent bout à bout des évènements, confidences, certitudes, mensonges  et doutes…

Voir le Flyer 2010  » la Cuisine « 

Distribution:

Camille:  Marion Canevet / Lise: Carole Aubrun / Paul: Jerôme Serres / Aline: Marie De La Condamine / Virginia: Valérie Serres / Rod: Dick Lowther / Emilienne: Vanessa Simon Catelin / Swanie: Odile Bilhaut / Erik: Jocelyn Lefranc (2010) / Bernard Vercier (2011) / Vanina: Hélène Vallée / Jacques: Joseph Skulnik

Pour aller se promener sur le site de la compagnie: http://atraverslemiroir.fr/
Publicités
commentaires
  1. Michoko dit :

    Bonjour les artistes

    Je ne peux m’empêcher de vous redire tout le plaisir gustatif
    éprouvé en goûtant à cette belle  » cuisine  » collective !
    J’aurais bien envie d’en reprendre encore une louche .
    Trouvez-vous d’autres rendez-vous et jouez encore pour donner du bonheur à ceux qui savent apprécier vos talents .

    Merci Aline, Camille , Emilienne , Lise , Swanie , Vanina, Virginia
    Merci Erik , Jacques , Paul et Rod

    Emilienne continue à écrire , j’adore !

  2. Ginette dit :

    Bonjour
    Les 1200 recettes issues du livre de Ginette Mathiot, «LA CUISINE POUR TOUS», sont rassemblées sur un site pratique: http://WWW.SAPIDE.FR
    On y découvre la manière de cuisiner « à la française », d’il y à 60 ans.
    Merci d’y jeter un coup d’œil et de le faire connaître si vous le jugez utile.
    Bien à vous,
    G.

  3. ECO dit :

    La vie d’artis…à travers le miroir, dans les pages du carnet, dans le velin d’Arches et la guitare sévillane, dans les mots couchés mais jamais endormis, choisis, dorlotés et lancés comme la vie dans le milieu de la rue, bouillonnante, foisonnante, la vie des gens, des gens bien et des cons mais la vie, sans choix comme un don de la nature; derrière le miroir, l’envers de la vie, la vie à l’envers se défait et se rerefait, s’assemble et se rassemble, les bons, les bonnes, les tons et les tonnes. Aime moi non plus un désespoir quotidien réduit à la recette de vivre, tu connais celle de l’abandonnée aux petits oignons, et celle du délaissé pour un miroir aux alouettes et celle de la balance entre les deux mon coeur, et celle de l’amour tellement immense que je meurs de vos beaux yeux , Marquise. Mais dites moi où est Flora la belle romaine, où je trouverai le Rodolphe de ma vie de Bohème, dites moi où, l’inaccessible étoile?
    Ah, la vie d’artiste, la Bohème envahie, les grandes vagues de l’âme, les tsunamis du coeur, des mots porcs-épics, des mots aéroplanes, des mots cachalots, je vous envoie un cargo de baisers, un convoi de chairs suaves et ardentes, de mouvements convulsifs, c’est ma cuisine d’artiste avec des guitares folles, des pianos désaccordés, des trompettes pétées, des sculptures démembrées, des architectures éclatées dans l’Espace.
    Mais au faitout, la Cuisine, y faisons un rapprochement, osez, Madame, c’est Apicius ce grand cuisinier romain de l’Empereur ( pas le poisson!) Tibère, qui fricassa les « langues de flamants, de rossignols ou de paons. » Nos perruches ont du souci à se faire, surtout si l’on commande les fameuses « tétines de truie farcies aux oursins! »
    C’est la vie, la vida, la vie d’art, la vie d’artiste. Gracias a la vida. ECO

    • Vanessa dit :

      Erik : J’aime cette cuisine plus que toutes les autres pièces de ma maison. Tout y passe, des plus grandes vérités qu’on mitonne à sa sauce aux plus succulents des mensonges… Tout ici me donne l’envie de composer, de réinventer nos histoires…

      Eco! J’entends d’ici les voix de tes guitares au salon avec les invités… Merci pour cet élan poétique et encourageant!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s