De Beirut à Paris. De l’art, de l’art, de l’art, de l’air…

Publié: novembre 14, 2015 dans Ecritures

Aujourd’hui, le stage « Livre d’artistes » a commencé. Pas vraiment la tête à ça et pourtant… Hier la folie créatrice d’Orange Diatonique, ce matin, les clowns pleurent. Dans toutes les langues du monde.

Cette seule musique me revient, comme une nécessité absolue. Je l’écoute en boucle depuis ce matin.

Proposer aux stagiaires d’écrire dessus? Pas  certaine de pouvoir gérer l’émotion, la leur, la mienne… Je laisse Ibrahim Maalouf de côté. Pour l’instant du moins. On ne peut pas tout partager à chaud. Il faut du temps pour peser le silence, retrouver les mots justes.

Mais ensemble, quand vous le voudrez, si vous le voulez, quand vous serez prêts. jouons au grand jeu de la liberté…

Vous avez 11:09 minutes pour écouter cette merveille, faire vibrer toute votre humanité, vous sentir vivants, et écrire.

Les textes reçus seront publiés sur ce site.

Ensemble, tissons plus loin.

Vanessa.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s