Bernard Orange

OCTOBRE 2009.

Cap au Nord, coordonnées 49°42’ 46 N, 1°55’48 O.

Autrement dit, «  au Nord toutes, vers la HAGUE ».

Nous partons dans un matin lumineux prometteur de belles découvertes. Le but est de retrouver des amis de plus de quarante ans pour fêter nos anniversaires de mariage. Le prétexte !

Bernard ORANGE est devenu un artiste-peintre connu dans la région et renommé. Le peintre graphiste deviendra bientôt, sans doute,  ORANGE.fr. Nous aimons sa démarche et son œuvre discrètes, son imaginaire, ses recherches de teintes pastelles, ses motifs inscrits dans la géographie de notre région: les arbres, les vaches, les oiseaux, les humains perdus et séchant comme des cormorans au pied des immeubles – falaises crayeuses…

Bernard et sa femme sont des amis. Nous avons la chance de leur fidélité.

http://www.bernard-orange.com/

Cap vers AUDERVILLE. Il est des endroits porteurs d’éblouissements : la côte préservée de l’Ouest du Cotentin. Ses anses naturelles, les havres vivant au rythme des marées, ses marais et ses falaises, la diversité sableuse et bleue de l’espace, l’immensité du temps qui vient battre nos côtes… AUDERVILLE, c’est le pays de PAUL, héros de « PAUL DANS SA VIE», film culte de  Rémi MAUGER, porteur de l’âme de cette Hague que nous aimons.

Nous traversons le bocage, village après village, aux maisons de granit et de schistes, proprettes et fleuries sans débordement, humbles et un peu austères. AUDERVILLE, la place où stationner, la Mairie, ancienne école communale, restée dans sa vérité, comme si l’on venait juste de fermer sa porte après la sortie de la classe. JACQUES PREVERT n’est pas loin. Allez visiter sa maison d’OMONVILLE, maison de poéte, d’artiste, maison de gens de chez nous,  faites un tour dans vos souvenirs.

http://www.ville-cherbourg.fr/fr/tourisme_decouverte/histoire_de_la_ville/personnalites/jacques_prevert/default.asp

Nous retrouvons Bernard et sa femme comme si nous venions de les quitter. Ils nous ont promis une belle découverte : derniers pas vers LA MALLE AUX EPICES, lieu à trouver, arrière salle d’un bistrot de village. « Bonjour messieurs – dames »,  ils nous attendaient, les habitués , on fait déjà partie de la famille locale ; puis bel accueil du restaurant. Allez donc sur le site LA MALLE AUX EPICES, vous y serez déjà bienvenus. Voyageurs immobiles, préparez-vous à naviguer, à parcourir le Monde. Les odeurs et les saveurs du « MENU DECOUVERTE » s’emparent de votre bouche et votre tête: gingembre, coriandre, sauce créole à la mangue, sauce miel et romarin, chili, saké, curry, mousse à la menthe, patates douces…Tout est suave et mesuré, sourire, parole douce, câlinerie, flatterie, rêve et souvenirs. L’Equipage sympathique et compétent vous guide sous la conduite d’un Grand Chef – Amiral revenu de New York et familier des épices de l’Océan Indien et d’Inde. Cuisine effusion, c’est une affaire sentimentale avec les goûts et les saveurs du monde. Surtout, ne manquez pas cette escale précieuse !

http://www.lamalleauxepices.com/

Merci, Bernard pour cette découverte. L’idée me vient que peut-être un jour, tu as songé peindre avec ces épices : tableau sauce curry, miel et romarin. Tableau à sentir, lécher et contempler devant les petits prés bordés de murets de pierres sèches, devant le Raz Blanchard, de St Germain des Vaux vers Port Racine et l’Anse St Martin. Panorama somptueux et unique.  C’est tellement beau ! « Aussi beau que la côte d’Azur » dit ma femme.

« Oui, avec l’Eternité en plus. »

Jean-François CATELIN

UN ALMANACH pas comme les autres…

JANVIER

Même en cas de déprime ne fais pas à l’autre truie ta tête de cochon .

FEVRIER

Saint Valentin, L’amour se fait vieux, Avec le temps, ma mie s’encroûte. Parlez en à votre médecin. PUB

MARS

Sur les bords du lac évaporé la « Martine » pleure son pauvre tronc qui s’est cassé: un seul hêtre vous manque et tout est des peupliers.

commentaires
  1. Katell dit :

    Quand le rire des yeux vous tire jusqu’aux larmes, c’est que c’est vraiment que du bon!
    Sourire du pire pour n’en conserver que le meilleur… Tout l’art des bons humoristes qui savent de toute évidence manier l’esprit jusqu’au bout des doigts avec en prime une gaieté joliement colorée!
    Un calendrier perpétuel à compulser sans modération, pour un renouvellement de bonne humeur! Katell

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s